La GPEC, outil de développement des compétences de l’entreprise – GEIQ Archipel Guadeloupe

Avec le GEIQ, l’entreprise s’inscrit dans une démarche de développement durable (engagement sociétal des entreprises – RSE). Pragmatique et éthique, le GEIQ, structure à but non lucratif labellisée annuellement, regroupe sur son territoire des entreprises pour leur permettre d’intégrer des publics qu’elles n’auraient pas nécessairement embauchés directement.

Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) 

La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est une méthode pour adapter les emplois, les effectifs et les compétences aux exigences issues de la stratégie évolutive des entreprises.

Les démarches de GPEC peuvent être réalisées à trois niveaux :

  • au niveau de l’entreprise
  • au niveau d’une branche professionnelle
  • au niveau d’un territoire

Que permet la GPEC en entreprise ?

Elle vise à adapter les emplois, les effectifs et les compétences aux besoins issus de la stratégie de l’entreprise et aux modifications de l’environnement économique, social, juridique :

  • réduire des difficultés de recrutement
  • faire face à un problème de pyramide des âges
  • résoudre une situation de sureffectif
  • optimiser les dispositifs de formation
  • développer la qualification des salariés
  • valoriser les compétences individuelles et/ ou collectives
  • accompagner des changements dans l’organisation du travail et de la production
  • développer les mobilités professionnelles des salariés
  • favoriser l’implication des salariés dans un projet d’évolution professionnelle
  • anticiper l’adaptation des compétences aux emplois
  • maîtriser les conséquences des changements technologiques et économiques
  • améliorer la gestion des carrières
  • réduire les risques et les coûts liés aux déséquilibres.

Un plan de GPEC permet à l’entreprise d’anticiper les conséquences des évolutions internes et externes et de ses choix stratégiques.

GPEC – Quand et pour quelles entreprises ?

Le Code du travail (article L 2242-20) impose aux entreprises d’au moins 150 salariés une obligation de négocier sur la gestion des emplois et des parcours professionnels tous les 4 ans maximum. Le GEIQ encourage toute entreprise, quelle que soit sa taille et son secteur, à mener cet exercice fondateur d’un développement harmonieux.

GPEC – Que dit la loi sur la négociation triennale ?

La négociation triennale porte obligatoirement sur :

  • La mise en place d’un dispositif GPEC, et les mesures d’accompagnement associées…
  • Les conditions de la mobilité professionnelle ou géographique interne à l’entreprise …
  • Les grandes orientations à trois ans de la formation professionnelle …
  • Les perspectives de recours par l’employeur aux différents contrats de travail, au travail à temps partiel et aux stages…

La négociation peut également porter sur :

  • Les modalités d’information et de consultation du comité social et économique …
  • La qualification des catégories d’emplois menacés par les évolutions économiques ou technologiques ;
  • Les modalités de l’association des entreprises sous-traitantes ..
  • Les conditions dans lesquelles l’entreprise participe aux actions de GPEC territoire
  • La mise en place de congés de mobilités…
  • La formation et l’insertion durable des jeunes dans l’emploi, l’emploi des salariés âgés et la transmission des savoirs et des compétences,…

Sans être obligatoires pour les structures plus petites, toutes ont un intérêt évident à réfléchir à ces différents points, particulièrement lors de changements de leur environnement.

GPEC au niveau d’une branche professionnelle

La GPEC de branche a pour objectif d’apporter :

  • Des informations sur les tendances d’évolution de l’environnement économique, démographique, réglementaire et technologique dans le secteur d’activité qui les concerne
  • De produire un diagnostic des besoins en qualifications et en compétences
  • De partager des outils et des méthodes adaptées aux caractéristiques des entreprises
  • De mettre en place un suivi et une évaluation des actions mises en œuvre à l’échelle de la branche
  • Et enfin de faciliter la capitalisation et la diffusion des bonnes pratiques au sein des entreprises de la branche.

L’appartenance à une association, groupement ou syndicat d’entreprises ne peut qu’aider les entreprises à améliorer leur propre GPEC.

GPEC au niveau d’un territoire (GPEC T)

Là où la GPEC d’entreprise est essentiellement un outil d’anticipation au service des entreprises, la GPEC territoriale est un outil partagé, au service de tout le territoire. Elle s’inscrit dans le cadre des politiques nationales pour l’emploi et la sécurisation des parcours professionnels.

Intérêts de la GPEC T “de territoire” ?

  • Pour les entreprises

Identifier les écarts entre ressources disponibles sur un territoire et besoins RH à venir au regard des évolutions économiques.

  • Pour les territoires

Anticiper les mutations économiques et les évolutions de l’emploi sur un espace déterminé et au regard des réactions des entreprises.

  • Pour les individus

Renforcer la sécurisation de leur parcours professionnel en adaptant leurs formations aux besoins des entreprises.

Comment est mise en œuvre une GPEC T “de territoire” ?

Un plan d’action est élaboré entre l’État, les partenaires sociaux, les représentants des entreprises, les collectivités territoriales, Pôle emploi, etc.

Sur la base d’un diagnostic partagé, il s’agit de définir :

  • les partenaires qui vont participer au projet, le rôle et les responsabilités de chacun de ces partenaires
  • les objectifs et la nature des actions qui vont être mises en œuvre dans le projet de GPECT
  • le mode de financement des actions comprises dans le projet
  • le mode de réalisation des actions en question
  • le mode de pilotage et de suivi du projet
  • la nature et le mode d’évaluation des actions et du projet de GPEC T dans son ensemble.

Outils de l’État pour appuyer des démarches de GPEC – Appui aux mutations économiques.

Ils sont regroupés dans un cadre commun appelé « Appui aux Mutations Économiques » (AME). La démarche AME s’appuie sur quatre outils :

Engagements de développement des emplois et des compétences (EDEC)

qui regroupe deux des outils : contrat d’études prospectives (CEP) et Actions de développement de l’emploi et des compétences (ADEC).

Prestation de conseil en ressources humaines (PCRH)

pour les TPE-PME : moins de 250 salariés ou collectif de TPE-PME.

Diagnostic GPEC de l’entreprise

La PCRH permet de conduire à la réalisation d’un diagnostic de la situation de l’entreprise en matière de GPEC…

AME Entreprise

Appui aux mutations économiques

Bénéficiant de la reconnaissance des partenaires de l’emploi et de la formation, mais également des branches professionnelles, les GEIQ répondent aux besoins structurels des entreprises et favorisent notamment la mise en œuvre concrète de l’égalité professionnelle, la mixité sociale, la diversité et la GPEC.

                  « Le Geiq : un outil d’entreprise au service des entreprises »

L’équipe du GEIQ Guadeloupe, professionnels en parcours de professionnalisation personnalisé, répond à toutes les questions.

 

Pour lire l’article complet



Laisser un commentaire

J'accepte de recevoir des infos et offres commerciales


J'accepte de recevoir des infos et offres commerciales