La valeur ajoutée du tuteur dans l’intégration de la Génération Y – GEIQ Archipel Guadeloupe

La valeur ajoutée du tuteur dans l’intégration de la Génération Y – GEIQ Archipel Guadeloupe

Le tuteur joue un rôle décisif dans l’intégration réussie des membres de la génération Y.  Le GEIQ Guadeloupe vous partage cet article sur les éléments clés de la réussite du tutorat dans un contexte où, même parfaitement « câblés » pour répondre aux enjeux de l’entreprise, ces jeunes rencontrent des difficultés à trouver leur place.

 

1er constat : difficulté des jeunes à trouver leur place dans la vie professionnelle

Les jeunes arrivent sur le marché du travail avec des atouts très intéressants pour l’entreprise : formation initiale de bon niveau, goût pour le travail spontané en réseau, appétence pour la technologie et les outils digitaux, pragmatisme.

Et pourtant l’intégration n’a jamais été aussi difficile pour cette génération comparée aux précédentes. Ils ont un autre rapport au temps, à l’organisation… et à la hiérarchie (comportements individualiste, zappeur, impatient, infidèle).

Le résultat est clair : les managers sont déconcertés par leur mode de fonctionnement et les jeunes sont critiques sur les moyens mis en place pour les intégrer.

 

2ème constat : insuffisance de l’accompagnement des jeunes par les entreprises

Le parallèle est saisissant : auparavant l’organisation normée famille, école, religion, armée le préparait à trouver rapidement sa place.  Aujourd’hui, ce même jeune ne puise plus ses références de son père mais de ses pairs à travers la télévision, Internet et son réseau d’amis.

Autant de questions auxquelles l’entreprise est confrontée et une idée de  l’investissement qu’elle doit faire aujourd’hui.

Le premier enjeu porte sur le besoin d’échanges et de proximité relationnelle. 

L’encadrement rencontre des difficultés à comprendre le mode de fonctionnement de ces nouvelles recrues mais plus encore à trouver le temps nécessaire pour être à leur écoute. 

La solution repose évidemment sur un renforcement du tutorat. Face à une telle évidence, il serait logique que l’entreprise s’organise en conséquence. Nous en sommes encore loin …

 

3ème constat : Le tutorat en entreprise doit être valorisé

Parrainage, tutorat, coaching ou mentorat… Instructeur, pédagogue, facilitateur, révélateur, stimulateur ?…

L’accompagnement attendu ne peut se limiter à la seule sphère technique, et doit prendre en compte la dimension psychologique et culturelle.

Aujourd’hui, l’appropriation des règles et valeurs de l’entreprise n’est pas une évidence. Nous savons que le jeune Y pose sans cesse des questions pour comprendre le sens de ce qu’on attend de lui et qu’il a besoin d’être acteur de sa propre intégration.

Cette fonction d’accompagnement requiert des compétences relationnelles et une préparation à cette mission exigeante.

 

Quelques éléments clés: confiance et processus d’intégration

La confiance est l’ingrédient de base de la réussite : l’ambition  est de construire un tandem gagnant et il repose sur une connaissance mutuelle et des engagements réciproques.

Il est vital de personnaliser le processus d’intégration : celui-ci doit se construire dans une démarche de co-construction sur les objectifs et les modalités de déploiement : rythme, mode de reporting,…

Le tuteur doit savoir trouver les bons leviers pour stimuler l’implication, reposer sur le volontariat, mais sans occulter l’importance de sa reconnaissance professionnelle. Un nombre limité d’entreprises investit dans la formation et la capitalisation de l’expérience de ses tuteurs.

… une transformation à réussir !

 

Formation e-learning gratuite à l’attention des tuteurs

Face au développement de l’alternance et aux enjeux d’insertion professionnelle des jeunes devenus stratégiques dans la période post-Covid, la plateforme « Engagement jeunes » et le CFA EVE, ont lancé une formation en ligne gratuite destinée aux tuteurs en entreprise.

 

Répondre à un besoin de formation des tuteurs

Cette certification professionnelle existe, mais prend du temps, et les tuteurs se renouvellent régulièrement dans l’entreprise. La plateforme « Engagement jeunes » a lancé Tut’or, un module d’e-learning accessible gratuitement. L’initiative a été portée conjointement par la plateforme et le CFA EVE, l’école ayant, elle aussi, détecté un déficit de formation des tuteurs et maîtres d’apprentissage.

 

Une brique dans le parcours de formation interne

Une formation plus courte, plus agile et gratuite avait donc toute sa place. D’autant plus que les entreprises peuvent s’approprier le module et le déployer dans leur organisation. Sur la forme, Tut’or 2021 mise sur un format immersif s‘inspirant des codes des séries TV autour de huit épisodes. Sur le fond, les différents aspects de la relation tuteur-alternant y sont traités à travers l’expérience du jeune. Le contenu s’est également étoffé de thématiques nouvelles comme le travail à distance.

 

La plateforme « Engagement jeunes » a été créée en 2014 à l’initiative de grandes entreprises confrontées au faible taux de transformation – entre 10% et 20% — des contrats d’alternance en CDI. « Cela représentait une perte de compétences et posait la question de l’employabilité des jeunes »

 

Les services de la plateforme évoluent

Portail de services aux entreprises pour gérer leur vivier de talents, et de services aux jeunes pour se former ou rechercher un emploi, la plateforme n’a cessé d’évoluer. 

Aujourd’hui, « Engagement jeunes » s’appuie sur plus de 50 grands groupes, compte 3 000 entreprises engagées, a enregistré 40 000 jeunes inscrits, et met en ligne plus de 5 000 offres d’emploi. 

Gratuite pour les petites et moyennes entreprises, la plateforme est financée par les plus grandes dans le cadre de leur politique RSE (responsabilité sociétale des entreprises). 

L’équipe d’« Engagement jeunes » réfléchit à des services adaptés aux nouvelles formes de travail collaboratives ou encore à l’engouement pour l’entrepreneuriat.

 

Les GEIQ bénéficient de la reconnaissance des partenaires emploi et formation, ainsi que des branches professionnelles. L’équipe du GEIQ Guadeloupe, professionnels en parcours de professionnalisation personnalisé, répond à toutes vos questions sur le double tutorat mis en place dans ses parcours de professionnalisation.

> Contacter le GEIQ Guadeloupe >

 

Pour lire les articles sources :

La valeur ajoutée du tuteur dans l’intégration de la Génération Y

La plateforme « Engagement jeunes » lance un e-learning gratuit à l’attention des tuteurs

Partagez cet article


Laisser un commentaire